vendredi 19 février 2010

Lettre Ouverte à Mr Bernard THIBAUT Secrétaire Général de la CGT - 16.02.2010

Monsieur le Président,

En 1965, j’avais l’honneur de battre la plus ancienne municipalité communiste de France. Je suis ainsi devenu un spécialiste de la subversion et dans mon livre « La dernière chance de la Liberté », j’avais parfaitement décrit ces mécanismes qui régnaient dans l’administration et plus singulièrement parmi les syndicats. En outre, dans ce même ouvrage, j’avais prédit l’écroulement de l’empire soviétique dans les 10 années à venir… (ouvrage publié en 1977).

Après l’effondrement du bloc soviétique, j’étais en droit d’espérer que même à Amnéville-les-Thermes les activités subversives de la CGT allaient disparaître. Or, depuis deux ans, votre organisation syndicale a jeté le dévolu sur ma municipalité en organisant avec déploiement de drapeaux rouges des manifestations syndicales les unes plus grotesques que les autres.

A l’occasion d’une de ces manifestations des délégués venus de France entière avaient séquestré mon épouse à notre domicile en février 2009.

Toute cette agitation syndicale dans notre commune ressemblait aux organisations subversives au pire moment de la lutte des classes. C’était d’autant plus ridicule qu’au départ nous ne comprenions pas les raisons réelles de ces agressions.

A voir le nombre de délégués CGT qui déambulaient devant et dans notre Mairie, on aurait pu croire à un véritable soulèvement syndical contre le « tyrannique » Maire d’Amnéville les Thermes. Or il n’en était rien, ces délégués venaient de toutes les entreprises de Moselle et de certaines administrations hors département.

Je ne vous apprendrais pas que la Mairie emploie 450 personnes pour zéro CGT. Au Pôle Thermal, sur 360 employés, il n’y a que un CGT.

Je suis Maire depuis 45 ans, j’ai créé une commune entreprise avec plus de 2 500 emplois directs et indirects.

Je vous avoue volontiers que je me suis servi de ces manifestations folkloriques de la CGT pour faire du marketing négatif…

Néanmoins, lors du dernier coup de boutoir de la CGT, les employés municipaux n’ont pas compris les causes de cette violence…

Les agressions de votre organisation syndicale sont d’autant plus surprenantes qu’elles soutiennent une cause indéfendable…

Les 2 individus, que vous entendez protéger, se sont affiliés à la CGT en 2007 alors qu’ils avaient fait l’objet de procédures disciplinaires bien avant cette date. Ils vous ont dupé avec leurs mensonges. Ils n’ont, en effet, été policiers stagiaires que durant 3 mois du 1er mars 1996 au 1er juin 1996. C’est le Sous-préfet qui les a fait radier de cette fonction.

Depuis cette date, ils n’étaient plus qu’agents d’entretien chargés d’une mission de circulation. Donc, depuis juin1996, ces deux individus n’avaient plus rien à voir avec la police municipale.


Cela ne les a pas empêché d’établir un faux procès verbal auprès du Procureur de la République avec des dénonciations calomnieuses vis-à vis de la municipalité, en usurpant le titre d’assistant de police judiciaire.

En outre, à deux reprises, ils ont proféré des dénonciations calomnieuses contre leurs propres collègues de travail en les faisant convoquer et auditionner dans les locaux de la Police Judiciaire. Ces méthodes de délation rappellent pourtant de tristes souvenirs…

Excédé par leur comportement et pressé par l’opinion publique, le conseil municipal à l’unanimité, a été dans l’obligation de prendre la décision officielle de licencier ces deux agents.

Voilà, l’entière vérité, Monsieur le Président.

Je suis persuadé que votre organisation syndicale a été trompée car je n’ose croire que celle-ci préfère défendre 2 individus, même subversifs, contre plus de 2 500 employés de l’entreprise Amnévilloise.

Si j’en appelle à vous, c’est parce-que j’ai du tempérer une initiative émanant de mes employés municipaux qui avaient l’intention de séquestrer vos délégués syndicaux aux sièges de l’union locale de Metz, Hagondange et Thionville.

Les pancartes ont déjà été fabriquées : « là où la CGT passe, l’emploi trépasse… »

Il faut bien comprendre que mes agents voulaient tout simplement rendre la monnaie de leur pièce à vos délégués syndicaux, excités, qui se croient tout permis et exhibent le drapeau rouge de la CGT devant l’Hôtel de Ville de ma Commune. Très légitimement, à leur tour, mes employés municipaux voulaient brandir le drapeau d’Amnéville-les-Thermes devant vos locaux.

J’ai demandé à mes agents de surseoir à ces manifestations car j’estime que le problème du chômage et de la sidérurgie doit nous inciter à canaliser toutes les énergies qu’elle soient de droite ou de gauche pour créer des emplois et sauver l’économie locale.

J’ose espérer que vous avez demandé à vos délégués locaux de se mobiliser pour soutenir les emplois de l’entreprise Amnévilloise ainsi que mon initiative sur le site de Gandrange qui consiste à créer une aciérie électrique nouvelle, moderne et écologique.

Ce projet est connu notamment par certains de vos représentants dans une institution régionale et je sais que ces derniers l’approuvent.

Je le redis : « je suis un solitaire, je n’ai pas l’âme d’une victime, je déteste les combats destructeurs, je ne me bats que pour rassembler les énergies dans le but de la création concrète d’emplois dans notre vallée. »

Quoiqu’il en soit, si vos agitateurs professionnels ont besoin de se défouler, qu’ils se déchainent contre les destructeurs d’emploi et les « délocalisateurs », mais qu’ils fichent la paix à la commune entreprise amnévilloise.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

 
Docteur Jean KIFFER
Ancien Député
Conseiller Général de la Moselle
Maire d’Amnéville-les-Thermes


8 commentaires:

Loïc a dit…

Sauf votre respect, laissez-moi vous dire, M. le maire, que cette lettre vient conforter dans leurs certitudes tous ceux qui pensent que vous êtes un mégalo complètement cinglé...

montagmitsohne a dit…

Sauf votre repect, monsieur, il semble que cela vous dérange que Monsieur le Maire
d'Amnéville ait le soutien de ses administrés ainsi que des salariés
de sa "commune entreprise", aussi, pouvez-vous méditer cette pensée d'un homme politique surnommé" le sage de Saint Chamont"*LA POPULARITE,CA SE MERITE...*
Celle du Dr KIFFER a son fondement
dans les formidables réalisations
du site touristique et thermal D'amnéville.
j'espère vous avoir quelque peu "claqué le buffet"

archangel57360 a dit…

J'avais promis de ne plus intervenir sur ce blog mais c'est mon devoir de citoyen d'Amnéville.
Pour éclairer ma lanterne j'ai consulté le Petit Robert,mégalomane signifie surestime de soi.Les grands politiques de notre pays Nicolas Sarkosy,Ségoléne Royal et tutti quanti ne sont-ils pas eux-aussi mégalomanes.Dans le monde industriel,l'ouvrier moyen n'est-il pas lui aussi mégalomane jusqu'a devenir parfois mythomane.
Soyez réalistes et raisonables,regardez autour de vous et arretez de vous focaliser sur le Docteur Kiffer et laissez le accomplir ses taches en toute tranquilité.
ARCHANGEL.

kennedy a dit…

d'accord avec ARCHANGEL
Mr Le Maire j'ai une question qui n'a rien à voir avec le sujet:" quand comptez vous embellir mais surtout sécuriser les accès aux Résidences du Golf qui sont en passent de devenir une véritable déchetterie mais surtout un lieu de rencontre malsain sitôt la nuie tombéejuste derriere les garages des résidents?
merci M LE e Maire

mistral a dit…

Bravo Monsieur le Maire.

nohack a dit…

archangel57360, je ne vous crois pas, vous n'avez pas consulté le dictionnaire suffisamment longtemps au regard des fautes d'orthographe que vous faites.

Remarquez, de petits discours bourrés de fautes équivalent parfois à de longs discours trop réfléchis.

Bravo Monsieur le Maire.

archangel57360 a dit…

En réponse à nohack.

Pour quelqu'un qui ne posséde qu'un simple et vulgaire certificat d'etudes primaires,je trouve que je me débrouille pas si mal avec l'orthographe.
Je ne suis pas psychologue,mais mon vècu personnel me fait penser que vous etes de ceux qui trouvent un malin plaisir à dénigrer et à affabuler leur entourage.
Je suis meme certain que si Mr le Maire oublie une virgule dans ses textes vous irez aussitot et sans aucun doute rejoindre le camp des affabulateurs, c'est dans votre nature,j'en suis convaicu.
Ce n'est pas avec cette manière d'etre et cet etat d'esprit que les situations evolueront dans notre pays.
Votre commentaire refléte votre personnalité et je suis meme persuadé que vous etes de ceux qui n'ont de cesse de critiquer Mr KIFFER et vous venez sournoisement sur son blog pour juger ma manière d'écrire. ARCHANGEL.
Je tiens à préciser que je suis un novice sur l'ordinateur(ponctuations)et je profite de mon intervention pour adresser mes sincères salutations à Monsieur le Maire d'Amnéville.

Aller-simple a dit…

Je crois que nohack devrait plus s'intéresser au sujet du blog qu'aux fautes d'orthographe imaginaires d'archangel57360. Je n'en ai trouvé qu'une, quelques accents ignorés (car novice en informatique) et un trait d'union en trop. Pour le coup, c'est vraiment "bourré" de fautes. Est-ce que cela mérite un commentaire ?
Cela dit M. le Maire, que je ne connais, m'inspire beaucoup de sympathie.